La Grande Guerre au quotidien : (Jeudi) 28 Mars 1918

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  LouisDiRosa, il y a 6 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #2192 Répondre

    LouisDiRosa
    Admin bbPress

    La Grande Guerre au quotidien :

    (Jeudi) 28 Mars 1918

     

    C’est que le 28 mars que Ludendorff songea brusquement aux possibilités qui se présentaient du côté de la Somme, pour effectuer une percée rapide et décisive en direction de Paris, mais il était alors trop tard. Deux jours auparavant, les Alliés s’étaient mis d’accord pour confier au général Foch le commandement unique sur le front occidental. Un de ses premiers actes de commandement fut d’employer une partie de ses maigres réserves pour boucher la dangereuse brèche sur la Somme.
    Les Allemands sont entrés à Montdidier. L’offensive avance de plus en plus et reprend les régions abandonnées lors du repli de mars 1917, ainsi que les champs de bataille de la Somme de 1916. Foch applique son plan : couvrir la capitale sans abandonner Amiens. Au fur et à mesure de leur arrivée, les divisions françaises sont jetées dans la bataille. Le 28, le général américain Pershing met son armée à la disposition du nouveau chef ; Foch et Pétain décident d’en utiliser la majorité à relever les divisions françaises dans des secteurs calmes du front.
    L’état-major de la Ve armée (Micheler) a été retiré du front de Reims que se sont partagé les deux armées voisines, IVe et VIe, et porté à Méru (au sud de Beauvais).
    Arrêtées le 28 devant Chauny, les troupes allemandes tentent d’étendre leur avancée vers le nord, attaquant Puiseux et Oppy. Les Britanniques reculent sur un front allant de Henin au nord de la Scarpe, mais la droite de Henin à Bucquoy résiste.

Répondre à : La Grande Guerre au quotidien : (Jeudi) 28 Mars 1918
Vos informations:




− 4 = 6