2 thoughts on “LIVRET VIII – LES LIAISONS maritimes, aériennes et terrestres de l’Algérie par le Colonel DHÉ et M. Jean DENIZET

  1. « Le transsaharien » Depuis 1926 les pouvoirs publiques savaient que les huiles végétales pouvaient être utilisées comme carburant mais à ce jour en 2018 rien n’a été fait pour remplacer le pétrole.

  2. Les routes en Algérie. Le génie militaire qui a construit la presque totalité des routes, n’avait pas le souci de rentabilité d’où certains tracés qui auraient pu être moins sinueux.

Comments are closed.